Le Bar de la Marine

03 septembre 2008

Education : la gratuité pour les expatriés coûtera 713 millions d'euros par an

Après deux mois de vacances, l'heure de la rentrée a sonné pour les élèves. La presse évoque une rentrée "morose" dans un contexte de restriction budgétaire et rappelle le chiffre communiqué pendant l'été : 13 500 postes seront supprimés l'année prochaine, après les 11 500 suppressions de poste de cette année. Mais une information a échappé à une grande partie des médias : pendant l'été, le Canard Enchaîné a révélé que Nicolas Sarkozy avait décidé d'accorder la gratuité à tous les français de l'étranger. Coût de cette mesure unilatérale qui ne tient pas compte des salaires des parents : 713 millions d'euros par an.

A lire sur Politique.net

Posté par Rolling Pat à 14:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Affaire Rossi, coup de fil, samedi, entre Sarkozy et Clavier

Officiellement, c’est Michèle Alliot-Marie qui a viré le commissaire Rossi, après l’occupation illégale de la villa corse de Christian Clavier. En fait, dès samedi, un coup de fil était échangé entre l’acteur et Nicolas Sarkozy. Lequel a décidé immédiatement de virer le pauvre flic.

[...]

Seulement, très vite dans l’après-midi du samedi, révèlent des sources propres à Bakchich, un coup de fil est échangé entre Christian Clavier et le Président de la République. Lequel décide, dans la foulée, de couper une tête pour faire un exemple !

Malaise chez les gradés

L’affaire Rossi pourrait s’enflammer. L’éviction du commissaire Rossi, chargé du maintien de l’ordre en Corse et reconnu, depuis toujours, comme un fonctionnaire de qualité, a provoqué une sacrée secousse dans les rangs des policiers. Un peu comme le renvoi, en juillet dernier, du général Bruno Cuche, patron de l’armée de terre après la fusillade de Carcassonne.

[...]

Article en entier sur Bakchich.info

Posté par Rolling Pat à 13:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Embuscade en Afghanistan : un rapport met en cause l'état-major

[...]
Fait rare, les officiers de renseignement égrènent leur rapport de commentaires plus ou moins grinçants : "Est-il normal que des professionnels s'engageant dans une opération de reconnaissance en profondeur de plusieurs jours (qui plus est en convoi) soient à court de munition dès le premier accrochage ?", s'interrogent-ils. "Est-il pensable qu'une opération de reco (reconnaissance) aussi importante (une centaine d'hommes en 2 sections de l'armée française et 2 sections de l'armée nationale afghane) ne soit pas dotée de moyens d'appui collectifs ?" Ou encore : "Comment peut-on laisser se monter de telles opérations sur ce terrain sans un minimum d'observation et de surveillance en avant des unités en progression ?"

[...]

L'hebdomadaire affirme de nouveau que quatre soldats français ont bien été "capturés par les insurgés" avant d'être exécutés, comme il l'avait révélé le 27 août, malgré les démentis de l'état-major selon qui tous les militaires français tués "sont tombés en combattants dans une phase de  combat". Le Canard s'appuie, pour étayer ses dires, sur des "confidences recueillies auprès des parents des soldats morts ou blessés", ainsi que sur un document de l'état-major des armées rédigé à Paris après l'embuscade. La mention "corps retrouvés alignés" apparaît ainsi à quatre reprises dans la marge d'un tableau énumérant les 31 soldats (10 morts, 21 blessés) mis hors de combat lors de l'embuscade. Le journal y voit la preuve que "les talibans ont disposé, pendant un temps, de plusieurs soldats français, morts ou vivants". "Au-delà des récits d'épouvante qui circulent, les témoignages concordent : tous les Français ne sont pas morts sur le coup. Le patron des armées (...) a servi une version qui ne tient pas la route, même au sein des armées", conclut le Canard.
[...]

L'article en entier sur LeMonde.fr

Posté par Rolling Pat à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 septembre 2008

"Le RSA risque d'augmenter le travail à temps partiel"

Interview de Denis Clerc, membre, en 2005, de la commission présidée par Martin Hirsch

Nicolas Sarkozy a détaillé, jeudi 28 août, le dispositif du revenu de solidarité active (RSA). Cette prestation a un double objectif : inciter les allocataires de minima sociaux à reprendre un emploi et améliorer le pouvoir d'achat des travailleurs pauvres. Sans condamner la réforme, Denis Clerc en souligne de possibles effets pervers. Ce conseiller de la rédaction d'Alternatives économiques fut membre, en 2005, de la commission présidée par Martin Hirsch qui a promu l'idée du RSA. Il publiera, le 23 septembre, La France des travailleurs pauvres (Grasset).

Quel jugement portez-vous sur le RSA?
Un jugement nuancé : cela réduira (un peu) la pauvreté laborieuse, mais avec le risque d'augmenter les miettes d'emploi.

Suite dans LeMonde.fr

Posté par Rolling Pat à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

On achève bien l'école publique

Les partisans de l'école privée peuvent se réjouir. Tous ceux qui préfèrent la séparation de l'école et de l'Etat à la séparation de l'Eglise et de l'Etat, qu'ils soient ultracatholiques ou ultralibéraux, ou ultra-les deux, peuvent savourer leur victoire. La guerre scolaire est presque terminée. Et ils ont gagné.

Suite dans LeMonde.fr

 

Posté par Rolling Pat à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 août 2008

Augmentation des factures EDF et GDF en vue

On peut compter sur Pierre Gadonneix, le PDG d’EDF, pour veiller sur l’intérêt de son entreprise. Sur celui des consommateurs, moins. Rendez-vous compte : son bénéfice net a reculé au premier semestre 2008 de 12,2%, horreur ! Aussi réclame-t-il de l’État une hausse des tarifs "au plus égale à l’inflation", qui pourrait atteindre 3%. Justification : couvrir "les coûts" de l’entreprise. Mince alors ! Le bénéfice net n’est-il pas là pour ça ? Parce que même en baisse de 12,2%, il a tout de même atteint 3,08 milliards d’euros, ce qui fait dans les 6 milliards par an ! Pourquoi alors imposer une hausse au cochon de payant ? Est-il normal que la fourniture d’électricité, besoin vital, serve à engranger de tels profits, alors même que le pouvoir d’achat des Français est en berne  ?

Suite sur Plume de Presse

Posté par Rolling Pat à 11:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Sarkozy remonte... chez CSA

On vous l'avait dit !!!

Pour la première fois depuis le mois de mai, la cote de popularité du chef de l'Etat progresse et la remontée est nette, écrit Le Figaro : 40% des Français affirment, dans un sondage CSA pour i>Télé-Le Parisien, lui faire confiance en août, soit une hausse de 4 points.

A lire sur ActuChomage.org

Posté par Rolling Pat à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 août 2008

De quoi Christine Lagarde a-t-elle la tête ?

La ministre de l’Économie est une récidiviste du mensonge. Après rappel de ses précédents faits d’armes en la matière, dissection de ses déclarations à propos du scandale Tapie.

A lire sur Plume de Presse

Posté par Rolling Pat à 20:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 juillet 2008

De moins en moins de Français partent en vacances

Près d'un Français sur deux ne part pas en vacances durant l'été (42% selon une étude Ifop). La faute principalement à la dégradation du pouvoir d'achat. Ceux qui partent le font majoritairement en France en raison du prix du pétrole.

A lire sur Libération.fr

Posté par Rolling Pat à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2008

Sécurité sociale : Qui paye la note ?

Au premier abord, le nouveau plan d'économies qui vise à redresser les comptes de la sécurité sociale épargne les patients pour taxer les mutuelles. Les experts du secteur estiment que la répercussion sera inéluctable.

[...]

Une répercussion inéluctable

A première vue, le patient semble donc être passé entre les gouttes de ce nouveau plan d'économies. Au final, il devrait bien se voir présenter la facture quand même. Directeur technique santé chez AXA France, Stéphane Lecocq interrogé par Les Echos prédit que « le secteur répercutera cette taxe sur la facture du client ». Pour aboutir à de nouvelles hausses de tarifs. Pas un problème pour Roselyne Bachelot qui invite les Français à changer de mutuelle en cas de hausse des cotisations.

L'article en entier sur Marianne 2

Posté par Rolling Pat à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]